Les 4 erreurs à éviter dans la pose de parquet

Les 4 erreurs à éviter dans la pose de parquet

parquet

La pose d’un parquet est l’affaire d’un professionnel ou au moins d’un bricoleur bien informé. En effet, au défaut d’une mauvaise pose, les parquets risquent de se déformer et deviennent très inesthétiques voire créer des dommages pour l’ensemble du revêtement. Voici alors les erreurs à éviter dans le cadre d’une pose de parquet.

1. Négliger la nature du sol

Les parquets, comme celles posées par Sprlkulcsar sont des revêtements plus exigeants dans la régularité du sol. Au préalable, il faut à corriger les imperfections du sol qui sont responsables de ces irrégularités. Pour cela, on procède à gondoler le sol ou à appliquer une sous-couche isolante correcteur de niveau.

En effet, les imperfections du sol, même d’une taille de quelque centimètre favoriseraient le gonflement du parquet. En même temps, si des installations de chauffages ou autres existent , il faut revoir avec son professionnel la pose de parquet adéquat.

2. Ne pas connaître le bon type de parquet

Les parquets massifs s’adaptent à n’importe quelle pièce surtout les parquets massifs à bois exotiques. Ils se posent d’une façon clouée. Les parquets flottants sont les plus communs dans les maisons modernes et les maisons luxueux. En effet, c’est le seul type qui s’adapte à un plancher chauffant et il exige une pose contre collée. Les parquets stratifiés quant à eux, constituent un revêtement synthétique non boisé, mais l’imitent grâce à une dernière couche de motif au choix. Ils se posent n’importe et sont prisés par leur esthétique, mais doutés par leur fragilité.

3. Poser des parquets n’importe où

Le plus idéal est de respecter le type de maison. Pour les maisons traditionnelles, il faut miser beaucoup sur des revêtements plus naturels comme le parquet exotique. Quant aux pièces, celle plus fréquentée doivent être revêtues pas un sol résistant tels les parquets massifs ou semi-massifs tous proposés par sprlkulcsar ou au moins flottants. Les parquets stratifiés sont plus dédiés au salon ou Living où l’esthétique est de mise et vu l’étendu de cette pièce, c’est aussi le moyen le plus économique. Il faut aussi pencher sur leurs fragilités face aux chaleurs, salissures d’huiles et d’humidité fréquente dans les cuisines et les salles de bains.

4. Ne pas cerner les règles de pose adéquates

La première règle est de créer un environnement propice à la réception des parquets. En détail il s’agit d’un sol sec, ragrée dont le taux d’hygrométrie est de 3% et la température ambiante de la pièce est 15 à 20°C. La deuxième de conserver au moins les parquets dans son emballage 48°C dans la pièce. La troisième de prévoir un joint d’une dimension de 8 à 10 mm le long des murs et entre les lames et de noter que la proximité du parquet et des joints à des canalisations, un escalier ou poteux favorise leur déformation. Le cinquième qui est l’impératif est de les poser de façons perpendiculaires à une source lumineuse telles les fenêtres qui s’ouvrent en permanence.

admin

Laisser un commentaire